Accompagnement personnalisé d’intégration communautaire

Article et résumé sur Pubmed:
Levasseur, M., Lefebvre, H., Levert, M. J., Lacasse-Bédard, J., Desrosiers, J., Therriault, P. Y. & Carbonneau, H. (2016). Personalized citizen assistance for social participation (APIC): A promising intervention for increasing mobility, accomplishment of social activities and frequency of leisure activities in older adults having disabilities. Archives of gerontology and geriatrics, 64, 96-102.

Description du projet, tel que publié dans la revue Encrâge, 2016

Aider les aînés ayant des incapacités à maintenir une vie socialement active
La participation sociale, c’est-à-dire l’implication de la personne dans des activités qui lui procurent des interactions avec les autres dans la communauté, a un impact positif sur la santé et la qualité de vie des aînés. Malheureusement, près d’un aîné sur quatre aimerait participer à un plus grand nombre d’activités sociales ou de loisirs, mais n’y arrive pas. Le manque de temps ou de connaissances, l’état de santé, des difficultés à utiliser les ressources communautaires ou des défis liés au transport peuvent contribuer à limiter sa participation. Une étude a donc été réalisée par l’équipe du Pre Mélanie Levasseur afin d’évaluer les effets d’un accompagnement personnalisé d’intégration communautaire (APIC) sur la participation sociale de 16 aînés ayant des incapacités.

L’Accompagnement personnalisé d’intégration communautaire
L’APIC est un programme « sur mesure » qui consiste à aider un aîné ayant des incapacités à cibler et à réaliser des activités importantes pour lui. L’aîné est alors mis en présence d’un accompagnateur-citoyen formé et supervisé par l’équipe de recherche à raison de 3 heures par semaine. Ces activités peuvent être, par exemple, aller manger au restaurant, prendre une marche ou participer à une activité offerte par un organisme communautaire.

Les résultats de la recherche incluant ce qu’en pensent les aînés accompagnés pendant 6 mois
À la suite de l’APIC, les participants ont augmenté leur mobilité, leur capacité à réaliser des activités sociales et leur fréquence de pratique de loisirs. Tous les aînés ont rapporté être satisfaits et recommandent l’APIC : « Fais-toi accompagner, tu vas adorer cela! » Plusieurs considèrent que le programme a dépassé leurs attentes et doit être implanté : « Sortir, c’est capital pour le rétablissement des personnes seules et pour l’amélioration de leur état« . La présence et le soutien offerts par l’accompagnateur ont contribué à compenser pour un réseau social parfois nondisponible ou effrité : « Je lui ai confié certaines choses… J’aime mieux ça des fois que de me confier à mafille. Les frères et sœurs, c’est précieux de garder une bonne entente… Je n’avais pas espéré trouver ça (accompagnateur)« .

Les aînés rapportent que l’APIC a contribué à améliorer leurs capacités physiques et mentales en plus d’accroître leur bien-être physique et psychologique, leur estime de soi et leur motivation : « J’avais du plaisir, je me sentais comme les autres… équilibrée, faisant partie de la société… J’avais hâte à la semaine suivante pour faire une autre activité, surtout que c’est moi qui la choisissais… J’ai récupéré plus d’énergie physique… Je suis capable de faire un projet et d’allerjusqu’au bout… Je peux faire des choses maintenant qu’avant je ne pouvais pas faire« . L’APIC a aussi aidé les aînés à reprendre, maintenir, explorer, expérimenter et augmenter la fréquence d’activités sociales significatives pour eux, tel que l’illustre le journal de bord d’une des accompagnatrices d’un couple accompagné : « Il a insisté pourvenir nous rejoindre disant que ça lui fera du bien de se changer les idées. Encore une fois, nous nous amusons bien et effectivement Mr. se sent mieux. Ma présence et le simple fait de jouer au Rummy leur procurent un bienfait immense au dire de Monsieur« .

Ces explorations et ces accomplissements ont été réalisés dans un contexte rassurant et motivant. Ils ont permis aux aînés de reprendre confiance en leurs capacités et de mobiliser leurs ressources personnelles. L’APIC a aussi permis aux aînés de faire des plans futurs visant à rester actifs physiquement et cognitivement, ainsi qu’intégrés dans leur communauté. L’APIC permet aux aînés de bénéficier d’un suivi individuel adapté à leurs besoins et à leurs intérêts. Ce programme s’avère une intervention novatrice et prometteuse pour favoriser la participation sociale des aînés ayant des incapacités.

Pour plus d’information, n’hésitez pas à contacter:
Catherine Maisonneuve
Tél.: 819 780-2220, poste 45415
Courriel : apicecr@USherbrooke.ca

Si vous souhaitez participer à la recherche sur l’APIC et que vous demeurez : 

  • À Sherbrooke : contactez l’Accorderie de Sherbrooke au 819-821-7162 (poste 7)
  • près du secteur d’Anjou (Montréal): contactez le SARA d’Anjou au 514-351-2517
  • à Lévis: contactez le Centre d’action bénévole Bellechasse-Lévis-Lotbinière au 418-838-4094
  • à Drummondville: contactez le Centre d’action bénévole Drummond au 819-472-6101

Si vous souhaitez recevoir l’APIC et que vous demeurez : 

  • à Sherbrooke: contactez le Centre de réadaptation de l’Estrie au 819-346-8411 poste 43357
  • à Coaticook: contactez le Centre d’action bénévole de la MRC de Coaticook au 819-849-7011